Randonnée à Kamikochi, dans les Alpes du Nord

Alors, le typhon est bien passé au-dessus du Japon, mais à Matsumoto, nous avons été épargnés, car les montagnes entourent la ville et donc la protègent de ce genre d’intempérie (sauf si le typhon réussit à passer par le sud de la ville, seul flanc non protégé, pouvant alors créer de gros désastres).

Matsumoto, nous y sommes restés 2 nuits pour y visiter son château, le Matsumoto-jō (XVI siècle), surnommé Karasu-jō (château du corbeau) en raison de sa couleur noire. Très beau ! C’était très amusant de voir tous ces enfants en train de croquer le château, nous étions un dimanche, les parents ou grands-parents amènent leurs enfants pour apprendre ou s’exercer au dessin. Arthur aurait bien voulu croquer, mais nous n’avions pas le matériel adéquate…comme d’hab, il s’est contenté d’un bâton sur la terre….

Dès le lendemain, nous partons en direction de Kamikochi, haut lieux de randonnées dans les Alpes. Sans le savoir, nous sommes tombés en pleine haute saison…car les dégradés de couleurs automnales attirent de nombreux touristes…essentiellement japonais. Le japon présente 4 saisons bien marquées, on parle d’ailleurs souvent du printemps (et ses cerisiers en fleurs), mais l’automne est également très prisé…. A Kamikochi (soit à 1 500 m d’altitude), nous logeons au camping, dans un bungalow en pleine foret. Des le lendemain, nous partons pour l’ascension du volcan – actif- Yake-Dake (à 2500m). Une randonnée plutôt difficile car très raide, des échelles à grimper (ambiance aérienne) pour arriver au sommet dans les nuages…donc un peu dommage pour la vue escomptée…en chemin assez peu de monde, mais au somment avec d’autres montagnards japonais on se partage les fumées de qq cheminées fumantes et odorantes (ambiance œufs pourris) pour dévorer nos pique-niques respectifs. Notez la différence : Eux, avec leurs baguettes, mangent du riz, des poisson séchés et autres mets inconnus au bataillon, et nous, œufs durs-mayo, bacon grilles la veille, concombre et chips….Belle randonnée (presque 9 heures), mais bien fatigante pour les jambes…Ce n’est qu’une mise en jambe, car dès le lendemain, on part pour une expédition de 2 jours, direction le refuge Karasawa Goya, a 2400 m, au milieu des grands sommets (les 3 000m) de la région. La veille, pour réserver une place au refuge, on nous précise que c’est complet et qu’il faut donc être prêt à partager un futon (le lit local, une sorte d’édredon au sol – sans lattes ni de gros matelas, comme on connait chez nous) avec 2 autres personnes….et tout ça pour le prix de 90 Euro par personne (inclus les repas)….ambiance, ambiance….mais bon cela ne nous n’arrête pas. La montée est rythmée par les nombreux japonais que nous croisons ou suivons…contrairement à la veille, cette course est très prisée…à chaque personne, on se salue par un « Konitchuaaaa », et bien sur le must, c’est quand cela sort de la bouche d’Arthur, là, tout le monde craque…surtout devant un tel public, pas très jeune : ils sont en forme ces japonais…D’ailleurs, petit mot sur les japonais à la montagne : ils sont ultra équipés, grosses chaussures de marche (genre alpinisme), vêtements ultra techniques, gros sac à dos, petit serviette au tour du coup, bâtons, chapeau de rigueur et bien sûr, gros appareil photo ( et tout le matos qui s’en suit…)….bref, on parait des vrais touristes à coté, c’est le cas de le dire, car nous avons croisé aucun occidentaux….mais bon, on fait tout de même sensation…1/Arthur et son « konitchuaaaa », 2/ sur le dos de son papa « trop fort » et 3/nos têtes d’européens….bref on ne passe pas inaperçu…

En effet, les couleurs environnantes valent vraiment le détour, même si nous ne sommes qu’au début de la saison, le « pic artistique » aura lieu dans 2/3 semaines…les dégradés de jaune, orange et rouge rendent les montagnes fascinantes…Au bout de 6 heures de marche, on atteint le refuge, autour duquel se plantent une multitude de tentes, aux couleurs locales (ils ne font rien au hasard, ces japonais ! –  on comprend pourquoi certains ont des gros sacs…), c’est absolument superbe ! Sur la terrasse du refuge, on déguste du saké chaud en admirant ce beau paysage, malheureusement les sommets sont cachés par les nuages…mais nous aurons la chance de les voir rapidement le lendemain matin…A notre plus grande surprise, nous recevons une chambre uniquement pour nous trois !!! Le refuge est composé d’un énorme dortoir (où dorment facilement 120 personnes) et des chambres où y logent facilement 25 personnes….le principe est simple, comme traditionnellement au Japon, on dort sur des futons, tous rapprochés, formant ainsi un lit géant, et on est rangé comme des sardines… «Ambiance soirée-pyjama avec une bonne odeur de chaussettes» et nous, grâce à Arthur (je pense), nous avons une chambre rien que pour nous….comme quoi, voyager avec un enfant, vous êtes gagnants !!! Apres notre tour pour diner (délicieux d’ailleurs !), nous sommes tous couchés à 19h30…le lendemain, après un bon petit dej japonais (miso soupe, riz, légumes, œuf, saucisse et du thé..) on décolle à 7h30, quasiment les derniers….pour entamer la descente, par une autre piste…grâce au conseil d’un guide rencontré la veille, qui a vécu en France, en tant guide de montagne (2eme que l’on rencontre ainsi…autre passion commune entre les Français et les Japonais). Il nous raconte ses randonnées à ski au printemps –notamment au Mont Fuji et ses escalades sur les parois rocheuses.

La descente nous prend également 6 heures, nous a littéralement cassé les jambes et le dos pour Joost, car Arthur commence à peser lourd….même si il ne demande qu’une seule chose, c’est de marcher également….alors des que c’est plat, on lâche « Polux »…(il marche facilement 1 heure). Voilà, notre dernière randonnée s’achève, l’équipe est KO, mais bien contente de cette expédition !

L’après-midi même, nous rejoignons un petit village dans la vallée connu pour ses thermes…on s’offre l’authentique expérience d’une nuit dans un ryokan, une auberge typique japonaise. Petit aparté sur le sujet : Les ryokan sont souvent constitués de matériaux naturels comme le bois, le bambou, le cloisons sont en papier et les portes coulissantes. Notre chambre, grande, est divisée en plusieurs « petits coins », séparés par des cloisons coulissantes (les shoji) et présente une table basse au milieu de la pièce. Le sol est recouvert de tatamis constituée de paille de riz et nous dormons sur un « futon » déroulé avant la nuit par la femme de chambre. Dès notre arrivée, on enfile notre ukata, le vêtement d’intérieur porté dans les ryokans, c’est un kimono de coton à motifs bleus et blancs. Vous l’aurez compris, l’objectif premier est de se reposer…notamment dans les bains chauds (again !!)) et de savourer les bons plats. Car un diner et un petit déjeuner sont servis, on parle de  cuisine kaiseki.  Notre dame de chambre, en kimono traditionnel, nous invite à venir diner dans une salle à manger. Assis par terre, nous voilà devant une Shabu-shabu, une fondue de bouillon où l’on fait blanchir de fines tranches de bœuf. Des légumes et champignons sont grillés sur le côté.

La cuisine japonaise apporte une grande importance à la variété des gouts, des couleurs, et des formes de préparation, on retrouve des aliments bouillis, vinaigrés, grillés ou encore crus. Alors « Itadakimasu » comme disent les Japonais, avant de commencer un repas (une sorte de bénédiction).

Voilà, une fois de plus, un grand moment de découverte, de rigolade et de gourmandise !

Kamikochi

Matsumoto/Takayama

Advertisements
This entry was posted in Japan. Bookmark the permalink.

One Response to Randonnée à Kamikochi, dans les Alpes du Nord

  1. Jeanette says:

    Weer een geweldige ervaring…. ( ‘ leuke’ trap trouwens..).
    Een kimono is toch heel comfortabel en staat je super camille 😄. Een lekker bad na zo ‘ n inspanning., heerlijk. En joost : petje af met arhtur op je rug, zwaar (en een stralende tuurke).
    Geniet nog de laatse week!! Xmum en pap

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s