Les pieds dans la bouse ….

Déjà entendu parler de Wwoof ? Willing Workers On Organic Farms…En échange de quelques heures de travail dans une ferme, l’hôte nous loge, nourrit et indirectement nous fait part de sa culture…notre objectif premier dans cette expérience ! Sous les conseils de nos amis, Pico et Gégé, qui l’ont expérimenté plusieurs fois pendant leur voyage, nous nous sommes inscrits au réseau japonais (car cela existe dans le monde entier !).

De Tokyo, nous avons pris le fameux Shinkansen, le TGV japonais, qui vaut bien son excellente réputation en termes de vitesse, confort, design, ponctualité et de prix !!!….Un vrai régal de voyager comme cela, nous sommes passés devant le Mont Fuji pour rejoindre Nagoya. De là, nous avons pris un train régional pour remonter vers les Alpes, dans la préfecture de Gifu. Le trajet de ce petit train est un spectacle « Gor-gorge », car on passe dans les gorges de la rivière Hida, fabuleux !

A la petite gare de Hida-Hagiwara, notre hôte, Nanako nous attend. Elle a repris la ferme de ses parents depuis 5 ans et accueille très souvent des Wwofers, comme nous, de tous les horizons, pour l’aider dans sa ferme. Elle parle donc très bien anglais. Une des spécialités de son activité est d’élever des vaches, pas n’importe lesquelles….le Hida-beef….connues pour leur tendre chaire…Le mythe de ces vaches est qu’elles sont massées et qu’on leur donne de la bière, expliquant ainsi le gout délicieux et la tendresse de leur viande….mais en fait, en lisant un peu, les conditions ne sont pas si glorieuses que cela pour ces pauvres « bovidés », les massages sont en fait pour les soulager de l’arthrite et la bière est pour leur ouvrir l’appétit….intéressant !

Après en avoir gouté à Tokyo, nous les avons chouchoutées….Tous les matins, Joost devait curer, débarrasser la bouse de l’étable, vider les nombreuses brouettes de cette substance riche en odeur….et puis préparer leur « chambre » pour leur retour en fin d’après-midi. Heureusement pour Joost, Nanako n’avait que 6 vaches et 6 veaux…donc le nettoyage était réglé assez rapidement….Ensuite, armé d’un débrousailleuse, Joost a tondu pas mal de terrain pour nourrir les vaches….Pendant ce temps, j’étais de « corvée en cuisine » à éplucher des marrons, faire du pesto ou de la sauce tomate avec les produits frais du jardin…ou faire le ménage… Nous étions, en quelque sorte, le couple employé de maison, « Robert dans les champs et Mauricette en cuisine….et Polux, quoi jouait dehors »…Bref, cette expérience a été, (une nouvelle fois en ce qui me concerne), une opportunité de repousser mes limites… faire le ménage chez qqn d’autre, éplucher des marrons selon les exigences très strictes japonaises (ne surtout pas écorcher la peau du marron…), couper les branches des tomates dans une serre, paradis des araignées, toutes plus grosses et colorées les unes que les autres…un gros travail sur moi-même !….mais bien sûr, cette expérience était beaucoup plus ! Une immersion totale chez des japonais, donc beaucoup de découvertes sur leur culture…sur leur nourriture (again !), leur façon de vivre et leur maison (le sol en tatami, les murs en papier), l’agriculture….Nanako, nous a vraiment super bien accueillis. Elle habite dans la maison familiale avec sa mère et son frère (cuisinier), avec qui la communication a été malheureusement très limitée….

Un soir, nous sommes allés dans un onsen, lieu typique au Japon, mais qui pour nous n’était encore qu’une expérience écrite dans un livre….Véritable institution au Japon, ceux sont des bains publiques. En guise de salle de bain, les femmes d’un côté, les hommes de l’autre, tout le monde se lavent : nus (normal, on est comme dans une grande salle de bain…), assis sur un petit tabouret en plastique, une douchette et une bassinette sont devant nous, un miroir, shampoing, après-shampoings et gel douche sont disponibles ! Ensuite, tout ce monde (toujours séparés, of course !) va se relaxer dans les eaux chaudes de ces bains thermales, de sauna, jacuzzi, ou de douches glacées…bref, comme un spa chez nous ! Sauf que tout le monde reste nu ! Des bains sont même dehors, en pleine végétation…nous y avons même vu un cerf.

La nature volcanique du sol japonais fournit plusieurs variétés de sources chaudes minérales (comme du soufre, du chlorure de sodium, du carbonate d’hydrogène ou encore du fer). L’eau des onsen est réputée avoir divers effets thérapeutiques (comme calmer les douleurs, guérir des maladies de peau, ou le diabète, voir même palier à la constipation….).

La tradition japonaise est d’avoir une petite serviette, pour s’essuyer le visage car il fait très chaud, mais cette dernière ne doit jamais être dans l’eau, donc les japonais (hommes et femmes) la gardent sur leurs têtes….comme un petit turban….Nous avons expérimenté le sauna, assis dans un coffret en bois, avec un trou pour dégager la tête, un vrai mythe japonais ! Quelle expérience ! Nous nous sommes ainsi relaxés entre 20 et 21 heures.  Arthur, avec moi, a adoré jouer au milieu de toutes ces femmes nues…(enfin il n’y avait pas grand monde !).

Par rapport à la nudité, au premier abord, c’est un peu surprenant, mais bon, on s’y fait assez vite car l’ambiance est très relaxante….on en oublie presque à la fin ! Les gens y vont, pour certains, tous les soirs…c’est vraiment une deuxième salle de bain…d’ailleurs chez eux, ils reproduisent le même rite. Quand Nanako nous a expliqué comment utiliser la salle de bain dans sa maison, on a mieux compris après notre expérience dans l’onsen. Les gens se lavent et se rincent à cote de la baignoire et après se couchent dedans, dans un bain très chaud pour se relaxer (40 degrés)… l’eau est gardée chaude pour les autres membres de la famille…

Ce soir, nous sommes à Matsumoto, dans la préfecture de Nagano et un typhon est en train de nous passer dessus, résultat on reste au chaud dans notre auberge très sympathique.

En images, nos jours a la ferme:

Maze

Advertisements
This entry was posted in Japan. Bookmark the permalink.

3 Responses to Les pieds dans la bouse ….

  1. Flo Marraine says:

    EUGENIE: ” Mais pourquoi ils viennent pas chez nous plutot, on a les vaches de Jean aussi, et le popo aussi il sent mauvais!!..Et Arthur il pourrait meme s occuper avec nous des petits veaux.. tu leur dis maman de faire ca ici?!..”

    Bons Baisers de nos Alpes! les Vicart

  2. Marie says:

    Bonjour Camille, je découvre ton blog et par la même occasion votre aventure grâce à Roxane qui m’a donné son adresse. votre aventure est dingue! j’ai presque regardé toutes les pages. ça me passionne et m’impressionne! bravo pour ce magnifique projet mené à bout. Marie (de la porte du theil).

  3. turk says:

    AHAHA ! flo j’adore ton commentaire 🙂 plein de bisous a tous, je continue a vous suivre et le japon fait envie. Pour l’instant je me contente du bassin d’arcachon 😉 un peu moins exotique. a tres bientot j’espere . Bises Turk.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s